· 

Du gras pour mon film hydrolipidique

cosmétiques-raisin-québec-100%-naturels

 

 

 

Nous rêvons toutes d'avoir une belle peau sans imperfections, une peau lumineuse et fraîche, une peau bien hydratée  qui ne prend pas le pli, une peau qui ne luis pas mais qui rayonne...

 

 

 

Au travers de l'offre des produits cosmétiques il est difficile de choisir une crème, un sérum, une huile de beauté pour satisfaire nos besoins. 

Ajoutez à cela des idées préconçues, du marketing prêt à vendre du sable au émirats arabes, et on n'arrive plus à s'y retrouver ! 

La base, (comme dans tout), c'est l'équilibre ! L'équilibre de quoi ? Du film hydrolipidique !

 

En effet, prendre soin de sa peau c'est prendre soin de son film hydrolipidique.

Ce film à la surface de la peau est une émulsion (comme votre crème) entre la phase aqueuse (l'eau des couches profondes de la peau qui remonte, la sueur entre autre...) et la phase grasse (lipides, cholestérol, sébum....) Le travail de ce film est de vous protéger contre l'extérieur. Son pH de 5.5 est acide afin d'éliminer les bactéries.

On comprend donc mieux l'intérêt de ne pas utiliser des produits trop détergents ni trop doux, afin de respecter ce pH. Bien sûr, la peau, ce merveilleux organe, dispose d'un pouvoir tampon, qui lui permet de réguler son pH en quelques heures pour revenir à 5.5  mais pendant les heures où elle régule, elle est plus vulnérable.

C'est en utilisant des produits de pH similaire ou légèrement plus acides que l'on va mieux la protéger des microbes, des champignons, des levures...

 

La 2ème étape est de lui apporter sa dose de gras, protecteur lui aussi.

Il limite l'évaporation de l'eau des couches profondes et il permet l’absorption des actifs et des ingrédients hydratants. Attention à ne pas confondre, Il n'est pas hydratant, il est nourrissant et évite la déshydratation. Pour hydrater il doit être mélangé à des ingrédients hydratants, tels que l'eau, les hydrolats, ou des composés capables de dire à nos cellules de relancer les processus d'hydratation, telles que certaines huiles essentielles.  En utilisant des produits très aqueux sur notre peau on limite la pénétration des actifs, et on n'hydrate pas plus car les couches profondes s'hydratent de l'intérieur. Pour assimiler un ingrédient aqueux il doit être mélangé à du gras (comme dans les crèmes) car notre peau aime le gras !

 

Pour imager : La peau est donc le mur qui protège de l'extérieur, dont  les cornéocytes (cellules de l'épiderme) sont les briques . Ces briques sont maintenues entre elle par un ciment (le gras de notre peau) et forment une barrière difficilement pénétrable. Si on arrose ce mur avec de l'eau dans l'espoir de faire pénétrer des agents actifs, on risque d'attendre fort longtemps le résultat escompté car l'eau va ruisseler sans pénétrer. En arrosant notre mur avec du gras, celui ci va pouvoir se mélanger "ciment" pour favoriser le passage actifs. à nous de choisir les bons actifs, bien mélangés dans le gras...

 

Bien sûr, selon votre type de peau, (ou la saison)  il est préférable d'éviter les crèmes trop grasses et collantes, trop riches en beurres végétaux, occlusifs et comédogènes. Les huiles de beauté, fluides et sélectionnées pour leurs propriétés (adoucissantes, régulatrices, antirides...) sont les amies de toutes les peaux. Elles pénètrent plus facilement la barrière épidermique afin d'apporter des solutions au problèmes cutanés et laissent respirer la peau. Les huiles végétales contiennent aussi très souvent des antioxydants anti-âge, et parfois même un indice de réfraction qui leur est propre et qui peut apporter une légère protection solaire.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0