Parlons cosmétiques et plantes...

Lait velouté unifiant, l’allié incontournable d’une peau grasse

Prendre soin d’une peau grasse avec le lait velouté

Prendre soin d’une peau à tendance grasse est toujours difficile, surtout quand la plupart des produits nettoyants sur les marchés sont trop agressifs ou les crèmes n’hydratent pas suffisamment. Il est donc essentiel de bien choisir le produit parfait pour votre type de peau. Il est aussi important d’adopter le bon rituel au quotidien afin de donner à votre peau grâce au bon équilibre. En effet, ce type de peau peut provoquer différentes imperfections et des acnés surtout sur le visage si on ne prend pas soin correctement. Voici ce qu’il faut faire donc pour prendre soin de votre peau grasse correctement.

Peau grasse : éviter le nettoyage trop agressif

Pour prendre soin d’une peau grasse, il convient d’utiliser du lait corporel. Préférez ainsi le lait velouté unifiant  qui offre à la peau une meilleure hydratation et détente. C’est un excellent lait, car il dispose des propriétés utiles pour les peaux. Il est également sans risque, du fait qu’il est adapté à tout type de peau. C’est le choix parfait pour nourrir et nettoyer votre épiderme parce qu’il peut à la fois donner de l’éclat, rend douce et unifie l’épiderme. Par ailleurs, il laisse une délicieuse odeur sur la peau. Grâce à son action tonifiante, il est tout à fait possible également d’utiliser ce type de lait comme fortifiant. Puisqu’il peut resserrer les tissus et diminuer les sécrétions, le lait velouté est adapté aux peaux grasses. Sinon, pour nettoyer votre peau grasse, vous pouvez utiliser des lingettes. Ils existent en ce moment en gamme lavable et réutilisable, ce qui est parfaitement écologique. Évitez d’utiliser les disques de coton à usage unique qui sont traités au chlore et qui agressent la peau, car elle ne le supporte pas. Ce qui peut produire une inflammation, faire apparaître du point noir ou de l’acné.

Des soins adaptés et utiles pour votre peau

Si vous avez des imperfections sur votre visage, il faut se souvenir qu’il ne faut jamais le triturer, le toucher, particulièrement les boutons. Pour éviter que l’inflammation ne se propage et pour isoler les acnés, il est recommandé d’un peu de lait velouté unifiant antitache sur la zone concernée. Avec ce genre de problème, il faut savoir rester patient bien que les imperfections soient passagères, donc, ils peuvent mettre du temps pour disparaître complètement. En suivant les instructions à la lettre, vous pourriez vous débarrasser plus vite de ces problèmes. Pour les points noirs ou les microkystes par contre, mieux vaut choisir une technique plus professionnelle pour les retirer. Un dermatologue expert peut très bien vous apporter la bonne solution. Bref, il est toujours important de nettoyer avec douceur une peau grasse avec les produits hydratants naturels. C’est pour cela qu’il est conseillé de bien choisir le produit en fonction de votre type de peau et son métabolisme.

Avoir une peau douce grâce au lait velouté unifiant

 

Si vous avez une peau à tendance grasse et avec des tâches, il est conseillé d’utiliser le lait velouté unifiant antitache. C’est le produit le plus adapté à ce type de peau, car il permet à la fois de réduire les imperfections et réveiller les cellules. Un lait velouté unifiant antitache a des actifs principaux comme le synergisme du Synovéa HR et de l’Alpha Arbutine, offrant ainsi une protection anti-oxydante épidermique. De cette manière, vous pourriez parfaitement avoir une peau parfaitement éclatante, hydratée, tonifiée et particulièrement sans cicatrice ni tâche. N’oubliez pas que le produit est parfaitement adapté aux besoins de la peau, car il ne contient pas de parabène. De plus, il a été testé sous contrôle dermatologique. Avec ce genre de produit, vous ne pourriez qu’avoir une peau parfaitement soignée. 

0 commentaires

Astuces pour prendre soin de vos extensions de cheveux naturels

Astuces pour prendre soin de vos extensions de cheveux naturels

 

Pour que vos extensions de cheveux soient durables, il est réellement important que vous en preniez soin. Cela vous permettra également de conserver leur qualité ainsi que leur brillance. N’hésitez donc pas à utiliser vos produits quotidiens et lavez vos cheveux une ou deux fois par semaine. Dans certains types d’extensions, il vous sera déconseillé de faire un brushing, afin d’éviter de les décoller. L’idéal serait de toujours vous informer auprès d’un coiffeur professionnel pour parer à toute éventuelle déception. Découvrez d’ailleurs, dans cet article, quelques astuces pouvant vous aider à prendre de soin de vos extensions de cheveux notamment naturels.

 

Faites appel à un spécialiste pour vos extensions naturelles

Un grand nombre de professionnels peuvent vous recommander de privilégier l’extension cheveux naturel, du fait qu’elles sont entièrement indétectables et vous offrent un rendu parfait. En effet, elles se fondent très facilement dans votre véritable chevelure, tout en vous assurant des cheveux de première qualité.

Toutefois, n’oubliez jamais de vous rendre chez votre coiffeur professionnel pour la pose, car celle-ci requiert un savoir-faire de véritable expert. Ce dernier pourra d’ailleurs vous aider à trouver la couleur idéale qui vous convient, la quantité de mèches adéquate ainsi que la longueur adaptée. Il en est de même lorsque vous souhaitez enfin retirer vos extensions de cheveux, il est mieux de ne pas essayer de le faire vous-même chez vous. Ainsi, vous éviterez d’abîmer votre vraie chevelure.

 

Prenez soin de vos extensions naturelles

Certaines personnes pensent souvent à tort que les extensions de cheveux n’ont pas vraiment besoin de soin particulier, étant donné qu’il ne s’agit pas de leurs véritables chevelures. Détrompez-vous pourtant, car si vous souhaitez conserver vos longueurs brillantes, lisses et lumineuses, il est impératif de les coucouner. Votre extension cheveux naturel nécessite notamment un brossage quotidien pour éviter de créer des nœuds. Vous pouvez également la laver régulièrement ou du moins, toutes les 5 à 6 utilisations.

Par ailleurs, les extensions ne vous empêchent pas d’adopter une routine capillaire complète. Sachez qu’il est même recommandé de vous laver les longueurs avec une eau tiède ou froide pour éviter que la chaleur assèche la fibre capillaire. Un masque nourrissant est aussi conseillé, une fois par semaine.

 

Autres astuces supplémentaires

Voici quelques astuces complémentaires, pouvant être utiles, afin de prendre soin de votre extension cheveux naturel :

-          Utilisez des huiles capillaires pour que vos extensions naturelles soient sublimes, car une fois exposées à la chaleur ou à l’humidité, elles doivent être absolument protégées. Les huiles naturelles, spécialement conçues pour les extensions et ne contenant aucun produit chimique, sont alors à privilégier ;

-          Optez pour une coiffure simple et facile à gérer pour éviter que vos cheveux se nouent et s’entortillent ;

-          Ne laissez jamais sécher vos extensions naturelles avant de les avoir brossées. En effet, il est toujours mieux de les discipliner tant qu’elles sont encore humides pour éviter de les abîmer. Utilisez également une brosse à cheveux qui est adaptée aux extensions, afin de vous permettre de les coiffer plus facilement ;

 

-          Ne vous laissez jamais tenter de dormir avec des extensions de cheveux humides. Il s’agit d’ailleurs d’une règle généralement très importante pour ne pas emmêler, voire endommager rapidement vos extensions. Assurez-vous toujours que ces dernières soient bien sèches et parfaitement coiffées avant de dormir. Si vous optez notamment pour des extensions naturelles à clips, il est souvent mieux de ne pas du tout dormir avec. 

0 commentaires

Ce qui me tient à coeur

Lire la suite 0 commentaires

camomille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si tu aimes marcher dans les champs, tu as déjà probablement foulé de la camomille en fleur sans t'en rendre compte, mais as tu remarqué que cela sentait la pomme ?

C'est ce qui lui vaut son nom de "pomme du sol" (Khamaimélon en grec).

La plante mesure de 20 cm à 1 m et aime le soleil, même si elle tolère un peu d'ombre par les étés trops secs...

 

On la connait bien pour son action calmante du système nerveux, ce qui en fait la tisane de choix avant d'aller au lit. Digestive, la camomille est souvent appelée "Pisse mémé" par ceux qui préfèrent un breuvage plus fort à la fin du repas...

Qu'elle soit romaine, allemande ou petite, elle fait partie de la famille des astéracées.

Originaire de France, cette vivace fleurit de juin à octobre.

 

Ce sont ses fleurs qui sont récoltées, autant pour la pharmacopée que pour la cosmétique.

La différence entre ces 2 types de camomilles réside en la présence de petits poils sur les feuilles de la Camomille romaine. Ses feuilles paraissent ainsi plus claires, plus blanchâtres.

 

 

En cosmétique on s’intéresse principalement à la camomille romaine et allemande. Selon le type de camomille utilisée, l'action sur la santé ou la peau est différente :

 

Camomille romaine (appelée aussi Camomille noble ou Anthemis Nobili).

Nom botanique : Chamaemelum Nobile 

 

C'est l'huile essentielle post-opératoire car elle agit sur le système nerveux. (Très sédative) Elle est aussi fortement anti-parasitaire, anti-prurigineuse et fortement antispasmodique. Comme sa copine la camomille allemande, elle est anti-inflammatoire et  antiallergique. Bien sûr, tout comme la tisane, elle diminue les troubles digestifs, les ballonnements, les nausées, mais aussi pour les maux de dents, les névralgies...

 

Dans le domaine de la beauté, en huile essentielle ou en hydrolat, la camomille romaine est recommandée pour les peaux sensibles dont elle soulage les inflammations et démangeaisons. C'est une aide précieuse en cas d’eczéma, de dermites, de couperose, de psoriasis, ou simplement pour la peau irritée ou le feu du rasoir. L'hydrolat de Camomille romaine est rééquilibrant et astringent (resserre les pores dilatés). On peut aussi utiliser cet HYDROLAT pour soigner l'érythème fessier de bébé à raison de 2 cuillère à soupe dans l'eau du bain.

 

 

Camomille allemande (appelée aussi Matricaire car elle agit sur les maux des femmes) Dans la mythologie allemande, la camomille leur aurait été offerte par le Dieu Odin parmi les 9 plantes sacrées.

Nom botanique : Matricaria recutita

Originaire d'Egypte elle figure sur le tableau des remèdes de Néfertiti et Cléopâtre l'utilisait dans ses bains !

Elle a beaucoup des vertus de son amie romaine (je ne parle pas de César mais de la camomille...) mais s'adresse plus aux problèmes féminins car c'est une huile essentielle "œstrogène-like" (mimétique des œstrogènes) qui favorise la régularité des menstruations, régule les maux féminins (douleurs) et diminue le syndrome de la ménopause.

 

Dans le domaine de la beauté on la retrouve dans les shampoings pour cheveux blonds qu'elle éclaircit (voir la petite recette à la fin du post.) Elle prévient aussi le jaunissement des cheveux blancs...

Sur l'épiderme elle est utile pour favoriser la cicatrisation et apaiser la peau atopique (très sèche). En hydrolat, elle est utilisée dans les produits pour enfants et les soins apaisants du contour de l’œil.

 

Quelques gouttes dans un diffuseur ont un pouvoir antistress et antidépresseur, mais aussi sédatif, bien sûr...

 

Recette pour éclaircir les cheveux blonds :

Ajoute 2 gouttes d'H.E. de Camomille allemande dans ta dose de shampoing, rince et fais sécher au soleil !

 

 

 

Mise en garde :

Les huiles essentielles sont des composés naturels très actifs. Demander l'avis d'un professionnel avant toute utilisation.

 

 

0 commentaires

Huile de Bourrache

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La bourrache n'est pas seulement essentielle au jardin, c'est une extraordinaire huile indispensable dans les cosmétiques et les produits capillaires pour cheveux secs. D'ailleurs, en Inde, les femmes font macérer des fleurs de bourrache dans du lait de coco pour se faire des masques et rendre leurs cheveux plus forts et plus brillants.

 

Son nom botanique est Borago Officinalis, de la famille des boraginacées. Son nom vient de l'arabe "abou rach" qui signifie "père de la sueur" à cause des propriétés sudorifiques de ses fleurs. Elle est originaire des pays méditerranéens et tempérés, mais elle pousse aussi très bien dans mon jardin québécois. Elle est très utile aux jardiniers car ses jolies fleurs bleues azur en forme d'étoiles captivent et attirent les pollinisateurs. 

Elle mesure de 30 à 80 cm de haut. Ses fleurs sont très reconnaissables, et ses feuilles et tiges sont recouvertes de petits poils piquants. Chaque fleur possède seulement 4 graines noires qui se ressèment très facilement, c'est pour cela qu'on la dit envahissante, mais elle s'arrache aussi très facilement.

Ce sont les graines qui sont pressées pour en extraire l'huile, ce qui explique son prix ! Les fleurs servent à faire les décoctions, et il est aussi possible de faire des macérats avec les fleurs et les feuilles.

 

La bourrache officinale est une source importante de vitamines A - B1- B2- B3- B5- B6- C, de tanins, d'acide gamma-linoléique et de minéraux indispensables à l'organisme, tels que le cuivre, le zinc, le manganèse, magnésium, potassium, calcium, fer, sodium, sélénium... On y trouve aussi des lipides, des protéines, des glucides et du mucilage.

 

La tisane de bourrache est la tisane des maux de foie. Les feuilles et les fleurs se consomment à petite dose. (Attention, ne pas en abuser et demander l'avis d'un professionnel)

 

En cosmétologie son huile est une aide précieuse pour les problèmes de dermatose, d'urticaire, d'eczéma ou de psoriasis. Elle est cicatrisante et fortement anti-rides, ce qui en fait un soin très apprécié des peaux matures. Elle favorise aussi l’élasticité et le tonus de la peau.

En massage, cette huile convient parfaitement pour apaiser les articulations souffrant de rhumatismes, dont elle réduit l'inflammation.

La lotion de fleurs de bourrache favorise elle aussi la cicatrisation, mais encore la régénération cellulaire et retarde le vieillissement cutané. L’allantoïne, le mucilage et la provitamine A qu'elle contient apaisent les démangeaisons, les irritations, et répare les peaux abîmées. 

On peut retrouver l'huile de bourrache dans les soins pour les vergetures, les peaux matures, les peaux sensibles et les peaux sèches. Elle favorise aussi la repousse des cheveux et aide dans les soins pour ongles cassants.

Si la cosmétique l'introduit peu dans les formules c'est parce qu'elle est sensible à la chauffe et doit être utilisée à froid pour ne pas altérer ses qualités.

Toutes ses qualités te tentent bien j'imagine, alors je te propose de faire ton propre macérat de bourrache !

 

Recette de macérat huileux anti-rides et apaisant : 

 

Récolter environ 10 fois plus de plantes fraîches et BIO que le volume nécessaire dans le pot.

Faire sécher parfaitement pendant 2 semaines des  feuilles et fleurs de bourrache ainsi que les fleurs de lavande (pour l'odeur et les bienfaits) Vérifier que les fleurs s'effritent entre les doigts pour s'assurer du parfait séchage.

 

Dans un pot en verre (confiture ou masson) remplir 1/3 de plante (sans trop tasser les plantes) et 2/3 d'huile d'olive ou de macadamia (huiles mono insaturées dont le rancissement est faible) jusqu'en haut du pot (pour éviter au maximum l'air dans le pot).

 

Après 2 heures de "dégazage" (pour laisser remonter les bulles d'air) bien fermer le couvercle et laisser macérer 6 semaines votre pot dans un sac en papier (pour filtrer les UV) mais à la lumière du soleil (pour une chaleur entre 25 et 40°C). Un rebord de fenêtre ou la terrasse conviennent très bien. La chaleur contrôlée (max 45°C) favorise l'extraction des principes actifs des plantes.

 

Lorsque le macérat est prêt, filtrer avec un chinois dans lequel vous aurez mis un mouchoir en papier. Laisser passer pendant quelques heures, sans presser les plantes, puis verser l'huile ainsi obtenue dans une bouteille très propre.

Et voilà, une huile pour les peaux matures, ou sèches ou sensibles !

 

Important :

1- Utiliser des plantes BIO pour vos macérats afin de ne pas solubiliser des pesticides !

2- Stériliser ses ustensiles avant utilisation et utiliser de préférence les huiles préconisées. Vous pouvez tout à fait faire votre macérat avec de l'huile de pépin de raisin ou d'abricot à condition d'ajouter quelques gouttes d'H.E. de romarin ou de vitamine E.

3- Coller sur vos flacons de jolies étiquettes avec le nom de la plante, de l'huile, la date de mise en bouteille et les bienfaits du macérat et qu'il s'utilise sur la peau.

4- Garder le macérat obtenu à l’abri de la chaleur et de la lumière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0 commentaires