Articles du blog

Les bienfaits de la carotte

   

 

Daucus Carota, c'est son nom botanique. On l'appelle aussi la carotte cultivée.

Elle fait partie de la famille des Apiacées et prend ses origines en Indes.

 

Avez vous déjà semé des carottes dans votre jardin ? les graines sont minuscules ! Pourtant ce sont elles que l'on utilise pour fabriquer l'huile essentielle de carotte.

L'hydrolat de carotte le plus utilisé est, quant à lui, tiré de la carotte sauvage, dont les bienfaits pour la peau sont similaires à ceux de sa cousine du potager.

 

La carotte est un régénérant puissant de la peau. Elle la revitalise, efface les rides et aide à la cicatrisation tout en apportant un teint frais et lumineux.

C'est pourquoi en cosmétique on l'utilise sur les peaux matures, les taches de vieillesse ou de soleil, le teint terne, les cicatrices, les peaux sèches, les gerçures et les crevasses, mais aussi sur la couperose, l'acné, l'eczéma...

 

L'hydrolat est un anti-inflammatoire qui régénère les peaux irritées ou sujettes au psoriasis.

Il apporte aussi du tonus et de l'aide aux changements de saison si on l'utilise en "cure de "détox". Un petit secret à partager :  Il fait des merveilles les lendemain de fête ...

 

L'H.E. de carotte, en plus de régénérer la peau, étend ses bienfaits aux problèmes hépatiques, rénaux, de cholestérol, de transit...

 

La carotte offre une excellente synergie avec la lavande pour aider à cicatriser, soigner les brûlures et les crevasses, les dartres...

En hydrolat : une dose de carotte pour une dose de lavande sur une compresse plusieurs fois par jour.

En Huile Essentielle : 1 goutte de chaque dans 10 gouttes d'huile végétale ou de macérât de millepertuis (idéal)  à appliquer sur la zone concernée 3 fois par jour.

 

L'H.E. de carotte est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 6 ans.

Lire la suite 0 commentaires

Bien choisir son fond de teint

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les rayons des magasins de cosmétiques regorgent de belles en contemplation devant la multitudes de couleurs et de galéniques qui s'offrent à elles.

Bien choisir son fond de teint est crucial pour un maquillage réussit et naturel, et s'apparente pour bien des femmes à une quête du Graal longue et dubitative... Quelle couleur ? Quelle texture ? Où faire la touche d'essai ?

Par où commencer ? Ces 3 étapes (à suivre dans l'ordre) faciliteront le processus.

 

1 étape : Déterminer à la lumière du jour votre sous-ton de peau. 

La nuance de votre fond de teint sera déterminée par celle de votre peau (sous-ton).

Il existe 3 types de sous-ton : jaune, neutre et rose. Pour connaitre le votre,  regardez vers l'intérieur de vos poignets. Si vos veines paraissent plutôt vertes, votre sous-ton est jaune. Choisissez un FDT de type beige doré.

Si vos veines sont plutôt violettes, votre sous-ton est rose, et c'est un beige rosé qu'il vous faut.

Si définir la couleur de vos veines vous semble difficile, vous avez probablement un sous ton neutre. Un beige neutre sera la meilleure option.

(Vous pouvez faire cette étape chez vous, dans le jardin, pour prendre le temps de bien regarder car les néons des magasins ne seront peut-être pas adaptés...)

 

2ème étape : Le test couleur.

Il permet, selon votre carnation, de choisir un FDT plus ou moins foncé . Il est impératif de pratiquer ce test à la lumière du jour, quitte à sortir 5 minutes du magasin pour contempler le résultat sous la lumière naturelle.

La meilleure zone pour faire cette touche d'essai reste le visage. Demander à la conseillère beauté de vous appliquer un peu de fond de teint, ou faites le vous-même sur les maxillaires ou le cou. Pour les peaux matures foncées, l'intérieur du poignet permet de sélectionner une couleur plus claire qui vous donnera quelques années de moins. On évite le dessus de la main, trop exposé au soleil !

Vous hésitez entre 2 teintes ? Choisissez toujours la plus claire.  Un FDT trop foncé n'a jamais fait paraître bronzée et ne sera pas adapté à toutes les saisons (en hiver vous aurez l'air trop maquillée).

Vous savez maintenant quelle couleur de FDT vous convient, plus qu'une étape vers la perfection : La galénique.

 

3ème étape : le choix de la texture (galénique).

Les FDT poudres, matifiants, ou ceux contenants plus de pigment (plus épais ou qui s'évaporent très vite comme ceux en mousse par exemple) sont adaptés au peaux grasses et permettent d'absorber l'excès de sébum.

Les FDT à base d'eau, plus hydratants, conviennent bien sûr aux peaux sèches.

Les FDT fluides sont pour les peaux matures qui doivent éviter de surcharger leur peau avec des pigments qui alourdissent les traits et marquent les rides.

Les peaux normales (les chanceuses) ont le choix, comme d'habitude... J

 

Vous voilà prête à faire la sélection de votre fidèle FDT en 5 minutes chrono !

J'imagine qu'il est inutile de vous rappeler qu'un fond de teint s'applique sur le visage, le cou et qu'il faut l'estomper dans le décolleté...

Dernière astuce pour un résultat plus transparent donc plus naturel. Si votre produit est fluide, le choix d'une éponge de maquillage permet de mieux l'estomper. Pour un FDT poudre, on  privilégie la pose au pinceau plutôt à l'éponge pour éviter les surcharges.

 

Mon truc en plus : J'hydrate ma peau avec Ô HydraZen avant d'appliquer un mélange composé de 2/3 de crème Ô Tisane et d'1/3 de mon FDT. Le résultat est identique à celui d'une CC crème et c'est suffisant pour me sentir plus sophistiquée tout en laissant transparaître ma jolie peau.

 

Être belle au naturel avec une peau en santé est notre meilleur atout beauté, néanmoins, être une fille nous pousse parfois à vouloir éblouir notre entourage, c'est pourquoi je vous invite à regarder vers le maquillage 100% naturel.

0 commentaires

Dermatite atopique

La dermatite atopique, appelée aussi eczéma, touche près de 30 % des enfants et jusqu'à 10 % des adultes. Ces chiffres sont en constante augmentation depuis les 20 dernières années...

L’eczéma se manifeste dans les 6 premiers mois de la vie du nourrisson. Puis ce sont les allergies alimentaires qui surviennent, suivies vers 2/3 ans des manifestations bronchiques (asthme, respiration sifflante...). Enfin arrivent les rhinites allergiques. C'est le déroulement naturel de ce qu'on appelle la marche allergique. On constate qu'1/3 des enfants souffrants d'eczéma auront de l'asthme par la suite. Heureusement, il est constaté que la dermatite atopique devient moins sévère avec l'âge pour la plupart des enfants atteints, et que 60% d'entre eux la verront disparaître à l'adolescence.

 

Les causes : la génétique et l'environnement.

(Je crois que les vaccins ont aussi leur rôle à jouer dans l'augmentation des chiffres, mais cela reste mon humble avis...)

Les scientifiques pensent que le système immunitaire est responsable de l'inflammation de la peau, et que c'est la génétique qui affaiblit l’étanchéité de l'épiderme. Ce ne sont donc pas des allergies qui déclenchent l'eczéma mais plutôt l'eczéma qui favorise le terrain des allergies respiratoires, et les allergies enfin qui peuvent provoquer les crises d'asthme.

Il est d'ailleurs remarqué que le traitement d'allergies respiratoires par immunothérapie améliore l'état de l'eczéma.

 

Vous avez la peau atopique :

Si par manque de peau (facile !) vous faites partie des 10% d'adultes touchés par la dermatite atopique, il vous est conseillé d'utiliser des savons doux sans parfum pour vous laver et de bien vous hydrater quotidiennement. Les bains courts dans l'eau tiède sont conseillés. Vous pouvez y ajouter de l'avoine colloïdale pour apaiser les démangeaisons.  Choisissez-là BIO (par pitié !)  car on sait que les céréales reçoivent de nombreux pesticides et autres joyeusetés chimiques avec lesquelles vous n'avez pas envie de tremper...

 

Les huiles essentielles peuvent aussi vous aider :

La Lavande, le Bois de Hô, le Géranium Rosat, la Palmarosa, la Tanaisie Annuelle...

 

Il est important de limiter le grattage pour éviter les risque de surinfection, et de consulter votre médecin si la peau chauffe ou suinte.

 

Lire la suite 0 commentaires

Sublimez votre teint

cosmétiques-raisin-québec-100%-naturels

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un teint sublime pour les fêtes, ça vous tente ?

 

Décembre n'est pas encore là et pourtant je sais de source sûre que la fiesta a déjà commencé  pour plusieurs d'entre nous... Comment, à cette cadence, garder son teint de jeune fille pour rayonner encore lors des agapes des réveillons ?

Pour réussir le challenge il faut rester dans la simplicité et mettre en pratique les conseils qui ont fait leurs preuves. Je vous en donne 7 ici mais la liste n'est pas exhaustive...

 

Les 7 vertus capitales pour un teint éclatant :

 

1- Il n'y a pas de mystère, rien ne vaut une bonne nuit de sommeil, et les heures avant minuit comptent double !  Allez, au dodo ! une bonne nuit d'au moins 7h de sommeil sera parfaite pour un visage reposé et un teint plus frais. On se couche sur un oreiller légèrement surélevé pour favoriser le drainage les liquides lymphatiques et éviter les poches sous les yeux. On dort sur le dos (oui je sais ça n'est pas gagné pour tout le monde) afin de lisser les traits et de retarder l'apparition des rides. 

 

2-L'hydratation est de mise : On boit de l'eau TOUS LES JOURS en quantité suffisante (environ 1.5 L) pour hydrater notre peau de l'intérieur. On choisi une eau riche en magnésium et en bicarbonate pour soulager notre petit foie...

 

3- En parlant de foie...ménageons le avant les réveillons ! C'est lui qui vous donnera à coup sûr un teint jaune s'il arrive au banquet surchargé... Comment l'aider ? En consommant plus de fruits et légumes frais pour les vitamines (carottes, kiwis, avocats, fruits rouges...) plus de tisanes pour leur vertus drainantes (menthe, camomille...), moins de sucres qui affaiblissent le collagène, et moins d'alcool qui ternit le teint (on préfère les vins blancs, les cidres, les mousseux, et tout ce qui tape à moins de 8% d'alcool pour les veillées incontournables de l'avant Noël) Le thé glacé est une valeur sûre ;) et on se console en se disant que "Sans alcool la fête est plus folle !"

 

4- On fait 2 gommages par semaine, pour donner une chance à sa peau de tirer profit de la lumière !

 

5- On dégaine la douche tonique Ô De Lie dès que l'on passe par la salle de bain. Ses hydrolats uniformiseront notre teint, et la vitamine C éclairera notre visage en resserrant le grain de peau.

 

6- On nettoie son visage chaque soir avec par exemple la Mousse nettoyante suivie de la douche tonique. C'est un duo gagnant pour un teint de bouton de rose !

 

7- On s'hydrate matin et soir avec une bonne crème 100% naturelle dont les mérites sont aussi d'uniformiser notre teint et on installe un humidificateur dans sa chambre. (et oui, ça va aider... parce que s'hydrater toute la journée pour se laisser déshydrater toute la nuit par le chauffage c'est du gâchis !)

 

Encore quelques semaines pour profiter du temps des fêtes et tester l'efficacité de ces conseils. Si cela ne suffisait pas à atténuer les ravages de nos folles soirées, il reste les C.C. crèmes, légères comme des secondes peaux, ainsi que les enlumineurs de teint qui nous feront resplendir jusqu'à l'an prochain...

 

 

0 commentaires

Ai-je de la couperose ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En cette belle journée d'hiver où il faisait -17°C ce matin à Tingwick, (assorti d'un vent glacial), j'ai croisé une multitude de nez et de joues écarlates, pas tous aussi gracieux que le modèle sur la photo... 

Il ne m'en fallait pas plus pour me donner envie de vous parler de la couperose !

 

Il faut savoir qu'ici la couperose touche près de 20% de la population (dont 3 fois plus de femmes que d'hommes. Oh que c'est injuste !) On pourrait penser que cette situation est normale étant donné que les facteurs déclenchants sont le vent, le froid, les écarts de température, le soleil, la chaleur, les hormones, certains médicaments, l'alcool, le tabac, le stress... Pourtant ceux et celles qui souffrent de couperose savent que ce n'est pas à prendre à la légère...

 

Comment reconnaître la couperose ?

Avez-vous tendance aux rougeurs diffuses qui arrivent comme un coup de chaleur et repartent aussitôt, ou bien des petits vaisseaux sanguins visibles en transparence ?

Les rougeurs, appelées érythroses, sont localisées sur la zone médiane du visage et s'élargissent sur les joues, le nez, et parfois même le menton. Ces rougeurs sont dues au manque d'élasticité des micro-vaisseaux sanguins qui, à force d'être sollicités, restent dilatés et forment des marbrures nommées télangiectasies. Ces marques rouges, parfois violettes, finissent par s'installer définitivement si on n'y remédie pas assez tôt.

 

Les peaux sensibles sont plus sujettes à la couperose, ainsi que les teints clairs qui laissent apercevoir les capillaires sanguins en transparence.

Si vous êtes au stade de l'érythrose vous pouvez facilement réguler le problème avec des soins adaptés. Par contre, au stade des télangiectasies, seuls les traitements au laser pourront y remédier. D'où l'importance d'agir dès l'apparition des rougeurs !

 

Comment la prévenir ?

Comme expliqué précédemment, il faut privilégier des soins doux (et 100 %naturels !), limiter les agressions extérieures (climat, frottement...) et faire attention à son régime alimentaire (pas d’excitants, éviter les épices qui donnent chaud ...)

Si vous souffrez de couperose et voulez la réguler, j'ai une excellente nouvelle : Dame Nature vous propose différentes huiles essentielles capables de vous aider à relancer la circulation, et renforcer vos capillaires sanguins, afin d' atténuer vos rougeurs. Mes favorites sont bien sûr, la merveilleuse Hélichryse italienne, mais aussi les H.E. de Géraniums ( Bourbon et égyptien), ainsi que le Ciste ladanifère et les cyprès (Provence, Toujours vert)

Bien sûr, une crème protectrice limitera les agressions cutanées. Retrouvez ces H.E. en synergie avec les polyphénols du raisin rouge dans la crème de jour Ô Rose conçue pour vous aider à oublier vos rougeurs...

Lire la suite 0 commentaires